La parole à… Myriam Kerkhofs

« L’insomnie est la cause de nombreux problèmes parallèles ». On en parle avec Myriam Kerkhofs, spécialiste du Sommeil (Laboratoire de Sommeil – CHU de Charleroi Hôpital Vésale) et coordinatrice scientifique du Certificat d’Université en Traitements cognitivo-comportementaux de l’insomnie.

HeLSci : comment est née la formation en Traitements cognitivo-comportementaux de l’insomnie ?

Myriam Kerkhofs: L’idée vient du fait que le traitement cognitivo-comportemental est validé scientifiquement dans le domaine de l’insomnie chronique en tant que traitement de première intention. L’insomnie est le trouble du sommeil le plus fréquent : il concerne un homme sur cinq et une femme sur trois. Aucune formation n’existait en Belgique francophone. Il était donc important de répondre à ce besoin spécifique autour de la problématique de l’insomnie, dont la mise en pratique est très complexe. Nous insistons d’ailleurs sur ce côté pratique dans le Certificat d’Université en Traitements cogntivo-comportementaux de l’insomnie, grâce à des intervisions et des discussions sur des cas pratiques.

HeLSci : pouvez-vous nous en dire plus sur ces traitements et leur importance actuellement ?

Myriam Kerkhofs : les traitements pharmacologiques sont efficaces mais seulement dans un laps de temps court, contrairement aux traitements cognitivo-comportemnetaux. Grâce à ces derniers, les améliorations sont plus lentes mais elles persistent. Le patient peut devenir acteur de son traitement grâce à une phase d’éducation au sommeil : « comment fonctionne le sommeil? Quelles sont les astuces pour mieux dormir »?

HeLSci : parmi les professionnels de la santé, qui peut être amené à traiter cette problématique ?

Myriam Kerkhofs: les plaintes concernant l’insomnie sont de plus en plus fréquentes dans le milieu médical. L’insomnie est une cause parmi d’autres de nombreux problèmes : douleurs, dépression, anxiété… Comme l’interrelation entre l’insomnie et ces troubles est grandissante, le certificat en TCCI de l’ULB peut intéresser de nombreux professionnels du secteur, les médecins et les psychologues en particulier. La formation apporte de nombreux outils pratiques et permet également de travailler en relation avec les laboratoires de Sommeil, présents dans la grande majorité des hôpitaux.

C’est d’ailleurs une demande de ces laboratoires de disposer de personnes spécifiquement formées à cette thématique. Le domaine du sommeil est un domaine très spécialisé, qui demande des connaissances et compétences spécifiques poussées. La formation est donc d’autant plus importante pour les professionnels de la santé ainsi que pour leurs patients.

Plus d’infos ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *